Par simple définition, le tiers payant est un dispositif permettant aux personnes devant acheter des médicaments ou consultant un médecin de n’avoir aucun frais à avancer. Force est de constater que nombreuses sont encore les personnes qui souhaitent en savoir plus sur ce dispositif. Quelles sont les personnes éligibles, comment en bénéficier… ?

Le tiers payant en bref

Lors d’une consultation chez un professionnel de santé (généraliste, médecin traitant, spécialiste…) ou de l’achat de médicaments, vous devez généralement vous acquitter de l’ensemble des frais médicaux. Les patients bénéficiant du tiers payant sont dispensés de régler immédiatement le praticien ou le pharmacien. Il est important de noter qu’il existe 2 modes de tiers payant, à savoir, le tiers payant intégral ou tiers payant total et le tiers payant partiel. Avec le dispositif « tiers payant intégral », vous n’avez aucun frais à payer au médecin lors d’une consultation ou à l’achat de médicaments. Avec le tiers payant partiel, vous devez vous acquitter du ticket modérateur. À titre de rappel, le ticket modérateur est une partie des dépenses de santé restant à la charge du consultant après le remboursement de l’assurance maladie.

Comment bénéficier du tiers payant ?

Une des questions que se posent un grand nombre de gens concernant le tiers payant : comment bénéficier du tiers payant ? Rien de plus simple, il est nécessaire de présenter une attestation d’ouverture des droits à l’Assurance maladie ou d’une carte vitale. À noter que cette dernière doit être mise à jour en cas de changement de situation (patient en ALD, femme enceinte…). Il est important de rappeler que quand le tiers payant de l’Assurance maladie (la Sécu…) n’est pas intégral, c’est le tiers payant de la mutuelle qui peut intervenir. Dans ce cas, vous devez présenter une carte d’assurance santé complémentaire valide. Ce document précise les garanties ouvrant le droit au tiers payant et aux personnes pouvant en bénéficier.

Quid des limitations du tiers payant ?

Il convient de souligner que le tiers payant a des limitations. Voici 2 cas pour éclaircir un peu plus ce sujet à débat. Notez que depuis 2007, un pharmacien est en droit de refuser d’appliquer le tiers payant quand le patient refuse un médicament générique à la place du médicament original. Le non-respect du parcours de soins coordonnés peut également empêcher l’intervention du tiers payant. Dans les 2 cas, le patient doit avancer le coût de la consultation ou des médicaments. Il devra ensuite attendre le remboursement par la Sécurité sociale et la complémentaire santé.

Catégories : News

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *